ESSAIS DE MULTIPLICATION IN VITRO PAR ORGANOGENESE INDIRECTE D’UNE PLANTE MEDICINALE ARISTOLOCHIA LONGA L.

F. Saidi, H. S. Cherif, H. Metidji, C. Chaouia, A. Rouibi, R. Mohamed Said, M. S. Hamaidi, M. S. Abdulhussain

Abstract


Nous tenons à signaler que les résultats sur l’organogenèse indirecte est une suite logique au travail que nous avons déjà réalisé et qui s’articule autour de l’organogenèse directe. Les deux travaux se complètent. Ainsi, nous précisons que les protocoles expérimentaux sont identiques. Les fragments du matériel végétal et les conditions de culture concernant la photopériode sont différents.Le présent travail a porte sur l’étude de la multiplication d’une plante médicinale Aristolochia longa L. par la technique de la culture in vitro par voie indirecte. L’analyse des résultats ont abouti à la détermination d’une méthodologie pour une meilleure désinfection des explants. L’utilisation de Hgcl2 à 0.6 g /l pendant 10min est plus efficace que l’hypochlorite de calcium. Les essais pratiqués ont révélé que les cals peuvent apparaître au bout de 40 jours à l’obscurité et dans un milieu de culture MS contenant 20g de saccharose, 0.1g/l d’acide ascorbique et les hormones de croissance BAP/ANA (1/1 mg/l), BAP/AIB (1/1mg/l), BAP/AIA (1/1mg/l) et Kinétine/AIA (1/1). L’apparition des bourgeons démarre à partir du 60 ème à 70 éme jours. Alors que, l’élongation est plus favorable sur le milieu MS sans hormone ou additionné à 1 mg/l GA3. L’induction des racines est plus efficace sur le milieu MS sans hormone. Dans l’étape de l’acclimatation, 75% des plantules obtenues ont pu survivre dans la tourbe plus de 1 mois.

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.15835/arspa.v71i3-4.3586



Copyright (c)



AGRICULTURA
AcademicPres
University of Agricultural Sciences and Veterinary Medicine
3-5 Manastur St., 400372 Cluj-Napoca, Romania
Tel: +40-264-596.384 | Fax: +40-264-593.792 
biroupublicatii@usamvcluj.ro